mercredi 3 février 2016

Barbe ou cheveux de glace sur le bois mort. 2014 007

 C'est la période favorable pour courir dans les bois découvrir...


foret de fontainebleau

foret de fontainebleau

foret de fontainebleau

foret de fontainebleau


Nous voici fort intrigués devant ces cheveux, ou cette barbe de glace ornant des branches mortes !



Le froid de cette nuit du 30 janvier 2014, et ce ciel dégagé, vous ont peut-être incité à parcourir la forêt ce matin.
Si, comme moi, vous êtes attentif à tout ce qui vous entoure, vous n'avez pas manqué de remarquer ces choses blanches dispersées sur le sol de la forêt.


fontainebleau foret barbe de glace bois mort

fontainebleau foret barbe de glace bois mort

fontainebleau foret barbe de glace bois mort

Vous avez tout d'abord cru à quelques papiers "égarés" par des promeneurs indélicats. Devant leur nombre inhabituels vous vous êtes, tout comme moi la première fois, posé des questions.
En observant un peu mieux , vous vous rendez compte qu'il ne s'agit pas de papier mais de morceaux de bois couvert de grands fils de glace !


fontainebleau foret barbe de glace bois mort

fontainebleau foret barbe de glace bois mort

fontainebleau foret barbe de glace bois mort

fontainebleau foret barbe de glace bois mort


Tout est marron sauf ces morceaux blancs qui inévitablement attirent le regard.
Notre curiosité  nous pousse à les toucher, le bois est mouillé et glacé, un doigt posé sur ces fins filaments les fait fondre immédiatement.


fontainebleau foret barbe de glace bois mort

fontainebleau foret barbe de glace bois mort


Ces fins cheveux ou poils semblent sortir du bois.


fontainebleau foret barbe de glace bois mort

fontainebleau foret barbe de glace bois mort

Comment ce curieux phénomène peut-il se produire ?
Avez vous, comme moi, remarqué que ces morceaux de bois proviennent, presque toujours, de  hêtres ou de chênes pourrissants.
Ces fins cheveux effectuent parfois des circonvolutions autour de leur support. C'est absolument magnifique, léger, translucide, d'une blancheur éclatante, une splendeur !


fontainebleau foret barbe de glace bois mort

fontainebleau foret barbe de glace bois mort

fontainebleau foret barbe de glace bois mort

fontainebleau foret barbe de glace bois mort


C'est dans une combe, un peu fraîche, que je fais cette découverte, la température est de moins un ou deux degrés,  pas de vent au sol, le ciel se débarrasse des dernières brumes de la nuit. Je remarque également qu'il a fort plu les jours précédents.

Quelle peut être la cause, et comment se forment ces fins cheveux sur ces morceaux de bois ?

Supposons que l'eau contenue dans le bois, réussisse à s'en échapper doucement,  par capillarité, par évaporation, ou à la suite d'une expansion favorisée par une réaction chimique. Ces phénomènes sont peut-être amplifiés par un très léger courant d'air froid et glacé. une fois sortie du bois, l'eau gèle molécules, après molécules, et prend cette forme de longs poils.

Cette hypothèse, certes  intéressante, ne semble pas correspondre à celles formulée  par ce très intéressant document, qui nous révèle enfin la vérité !

Un mystère de la science :
Les chercheurs n’ont pas encore trouvé l’explication de ce phénomène. Les informations
que l’on trouve sur internet, basées exclusivement sur les aspects physiques, sont insuffisantes. Elles partent
du principe que les chevelures de glace se forment en raison de l’expansion de l’eau lorsqu’elle gèle. Selon nos observations, un champignon se trouvant dans le bois mort participe à leur formation. Il s’agit donc d’un phénomène à la fois biologique et physique : notre hypothèse est que la décomposition d’hydrates de carbone,
entre autres de la cellulose, qui fournit au champignon l’énergie biochimique dont il a besoin, fait apparaître du dioxyde de carbone, de l’eau et un peu de chaleur. Ce mélange gazeux humide sort du bois par de minuscules pores et si l’air est suffisamment froid et saturé d’humidité, il gèle immédiatement. Les chevelures de glace, tout comme les baguettes de glace, les poils des animaux ou nos cheveux, poussent à la base et non à la pointe. C’est pourquoi elles forment des filaments très fins et jamais des agrégats ou des plumes, contrairement aux aiguilles de givre, qui poussent à la pointe et contre le vent. Des expériences réalisées avec des branches sur lesquelles nous avions ...

Lisez la suite dans ce document : 

http://www.biogeosciences.net/12/4261/2015/bg-12-4261-2015.pdf

 Si la majorité des observations se fait sur des morceaux de bois morts de hêtre, ou de chêne, il arrive qu'il soit possible d'observer ces barbes de glace sur le sol même, là aussi des conditions bien particulières sont nécessaires.

fontainebleau foret barbe de glace bois mort

 
Il est tout de même facile de confondre ces "cheveux d'ange" avec des aiguilles de givre.
Mais contrairement aux chevelures, les aiguilles de givre, à la structure identique à celles des plumes, se développent vers l'extérieur grâce à l'humidité de l'air.


fontainebleau foret barbe de glace bois mort
Aiguilles de givre. Ne pas confondre !




Voilà une énigme en partie résolue.


À bientôt ami lecteur sur photonaturefontainebleau. 










12 commentaires:

Laurent Mercier a dit…

Bonjour Jean-Paul,
Merci pour ces explications et bravo pour ces belles photos ...
un randonneur "un peu bruyant" qui vous a croisé ce jour là lors de ces prises de vue :)
Bonne continuation.
Laurent

Jean-Paul Debleau a dit…

Bonjour Laurent,
Chose dite chose faite ;-)
Article paru et ... lu ;-)
Excellent,
Merci pour vos compliments. Bruyant ? non passionné par votre "débat" ;-)
En tout cas je vois que ne vous contentez pas que des sentiers bleus. Ils ont pour vous de la mise en jambes si j'en crois ce que je vois sur google plus.
Fini l'incognito je vous suis ....
bien cordialement à vous
Jipé

Anonyme a dit…

Jean Paul, c'est toujours magique de se promener en votre compagnie, je découvre et j'apprends toujours quelque chose de passionnant.
Amitiés depuis mes oliviers. Cathy

Jean-Paul Debleau a dit…

Bonjour à vous,
merci pour votre commentaire, passez une bonne journée auprès des ...oliviers ;-)
Jipé

barbad a dit…

Surprenant spectacle en effet, mais jamais rencontré. Merci de l'avoir partagé avec nous aussi bien par la beauté des photos que les explications .
Que la nature est belle !

Laurent Mercier a dit…

En effet 'Bleau est un terrain de jeu idéal pour le trail, cette forêt est tout bonnement magnifique et féerique un bijou à préserver !
J'ai parcouru votre blog c'est une mine d'or :) je me régale avec vos article
au plaisir de vous revoir au détour d'un chemin, en silence cette fois là

Jean-Paul Debleau a dit…

Bonsoir Jacqueline,
Je viens de vous laisser un petit mot sur votre livre d'or pour vous remercier de vos nombreuses visites et commentaires élogieux ;-)
Oui la nature est belle et si je ne m'abuse la terre d'Aubrac est plus belle encore !
cordialement à vous jipé

Jean-Paul Debleau a dit…

merci ;-)
il y l'ancien blog sur lequel vous trouverez pas mal de chose en rapport avec la forêt
http://photonaturefontainebleau.over-blog.net/
et le tout nouveau sur lequel n'apparaissent que des photographies
http://fontainebleauphoto.blogspot.fr/
bonne soirée
Jipé

Mimi a dit…

Bonjour, Aujourd'hui mardi 17 Janvier 2017, au cours d'une randonnée dans la forêt domaniale de St Germer (27) nous avons découvert des curiosités sur du bois mort au sol, d'un blanc immaculé. Intriguée, j'ai fait des recherches et je viens de trouver votre blog, vos photos sont de toute beauté ! Merci pour vos explications que je vais m'empresser de diffuser au groupe. Cordialement. Mimi

Jean-Paul Lahache a dit…

Bonjour, merci à vous pour ce commentaire. Cordialement Jipé

Nicolas Flory a dit…

Super article. Merci JP !

Jean-Paul Lahache a dit…

Merci Nicolas. Bonne et heureuse année dans les bois ;-) Jipé

Découvrir Montreuil Bellay en Maine-et-Loire. 2017 035.

Montreuil-Bellay est une petit citée de caractère où les vieilles pierres vous raviront.     Voici un texte extrait du site de l&...