samedi 7 juin 2014

Le Troglodyte mignon et le prédateur. 2014 054

Un nid de Troglodyte mignon pillé par un pic ? une "affaire" pas ordinaire !


Voici une enquête qui pourrait nous en apprendre un peu plus sur les mœurs des pics, mais de quel pic s'agit-il ?
Le mystère, pour l'instant, reste entier.
Je  surveille une nichée de Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) depuis quelques jours. En arrivant à mon poste, je constate que les oiseaux ne viennent plus nourrir leurs jeunes.
Mon affût, installé dans les règles de l'art, n'avait pas dérangé les oiseaux puisqu'ils nourrissaient leurs jeunes quelques jours plus tôt.




De mon emplacement je ne vois pas le trou d'envol. Après plus d'une heure d'attente sans voir un seul des parents, je me décide.

Arrivé en face du nid, je ne peux que constater les dégâts.




Les parois du nid  sont éventrées.
Les Troglodytes mignons, comme à leur habitude, ont installé leur nid dans une cavité, en choisissant un vieil arbre pourrissant sur les bords du Loing.



Les bords de la cavité portent des traces de coups de bec, le bois est bien entamé !


Il ne peut s'agir que d'un pic, mais lequel ?
Il y a bien quelques Pics épeiches qui rodent dans le secteur, pour preuve ces photographies faites à cet endroit.



Les arbres, voisins du nid, portent des traces d'exploitation, mais là sans aucun doute, il s'agit  de l'œuvre du Pic noir présent lui aussi dans le secteur.



Les quelques copeaux présents, au pied du nid, sont d'une taille supérieure à ceux que peut produire un Pic épeiche. Il s'agit donc du fric frac d'un Pic noir !

Cependant plusieurs hypothèses pourraient être envisagées :
- Le nid est pillé par un Pic noir, les oisillons, pas bien gros, sont consommés ;
- Un Pic noir agrandit le trou d'envol puis abandonne, pour une raison inconnue, son ouvrage ;
- Une martre, elle aussi présente sur le secteur, visite méticuleusement les arbres à la recherche de proies, elle trouve ce nid éventré. Les jeunes blottis au fond, passeront de vie à trépas en un clin d'œil.

Voici ce que nous pouvons lire au sujet du Pic noir :
Régime : Il est à la fois végétarien et insectivore. Pic noir Il se nourrit principalement de fourmis et d'insectes xylophages qu'il prélève en effectuant des perforations dans l'écorce grâce à son bec acéré. Dans certaines régions, son régime alimentaire comporte près de 99% de fourmis. Ailleurs, les larves de coléoptères sont consommées en grand nombre, de même que les chenilles de papillons et les asticots de mouches. Ses sites de nourrissage privilégiés sont les arbres morts ou dépérissants, les souches gisant à terre sur un lit de feuilles mortes. En hiver, ce grand myrmécophage effectue des prélèvements importants dans la fourmilières mais il extirpe également parfois de leur ruche les abeilles en hibernation. A l'occasion, il mange des fruits, des baies et même des oeufs d'autres oiseaux. Il mange aussi des oisillons.
Source : http://www.oiseaux.net/oiseaux/pic.noir.html 

Il parait donc fort probable que le Pic noir soit l'auteur de cette prédation !



 
Une vue de face lorsque l'entrée du nid n'avait pas été "agrandie" par notre pic.



et le nid éventré






À bientôt pour de nouvelles enquêtes tout aussi passionnantes en ma compagnie.





Aucun commentaire:

Découvrir Montreuil Bellay en Maine-et-Loire. 2017 035.

Montreuil-Bellay est une petit citée de caractère où les vieilles pierres vous raviront.     Voici un texte extrait du site de l&...