lundi 1 septembre 2014

Traces dans l'eau. Est-ce possible ? 2014 078

Est-il possible de découvrir des traces d'activités animales dans l'eau ?



Oui, dans certaines circonstances bien particulières, comme c'est le cas aujourd'hui.
Il arrive que de petites étendues d'eau éphémères, comme des flaques, se couvrent jour après jour d'une fine pellicule due parfois, aux pollens, ou bien souvent de fines particules en suspension dans l'air.
En l'absence de vent cette pellicule peut garder un aspect uniforme pendant plusieurs jours. Si pour une raison quelconque son uniformité se trouve rompue, la "trace" de ce déchirement de cette fine pellicule reste visible plusieurs jours. Elle conserve, comme le sol peut le faire, la mémoire des événements ayant produit son altération.
C'est le cas ici, pour cette flaque d'eau temporaire (que certains reconnaîtront) située au milieu d'un chemin forestier.



Une biche et un faon sont venus se désaltérer ici. L'eau porte encore la "trace" de leur museau. Sans la présence des traces de sabots sur le bord même de la flaque, il est impossible de connaître la cause de la rupture de la membrane, à la surface de l'eau.
Si je trempe, comme pourrait le faire le museau d'un animal, ma main dans la flaque je provoque la même chose au niveau de la fine pellicule.
Voici, pour vous aider dans vos futures recherches de traces, et d'indices de la vie animale, les photos de cette enquête passionnante.




L'endroit où la pellicule est rompue.



 En allant un peu plus près
 Il est possible de détecter des traces de sabots




Les petits morceaux de bois signalent la présence des traces de sabots d'une  biche et d'un faon. Sont-ils venus en même temps ou à des moments différents. Rien ne permet de le dire.

Aparté : un cas intéressant : celui de Laetoli en Tanzanie où certains "chercheurs" ont vu les traces fossiles d'une mère, se déplaçant en tenant la main de son enfant (?)  3,5 millions d'années se sont écoulées, comment peut-on savoir si ces empreintes appartiennent à une seule et unique série ou ont été faites à des époques différentes. Dans le même chapitre nous assistons actuellement à des choses tout à fait surprenantes  (permises grâce à l'informatique) où avec un simple  fragment d'os des personnes retracent ( en film) la vie entière d'animaux ayant vécu il y des milliers d'années !




À l'autre extrémité de la mare je découvre également des empreintes de biche.




Je plonge délicatement ma main dans l'eau provoquant le même "trou" dans la pellicule que le ferait le museau d'une biche. Plusieurs jours après cette "trace" est toujours visible. Je peux donc confirmer mon hypothèse et vous la proposer.




À bientôt pour de nouvelles enquêtes.

Savez-vous, (vous pouvez le contrôler !) que photonaturefontainebleau est un des rares sites, sur la toile, a vous proposer de telles enquêtes.
 Peut-être est-ce là la clé de son succès !





 

1 commentaire:

Gadjo a dit…

La mémoire de l'eau!
Bravo pour ce mélange de poésie et d'observation.

Mon Album 2017 045. Le Tarier pâtre.

Tarier pâtre ou Traquet pâtre  Saxicola rubicola le roi des perchoirs Cet oiseau aime se montrer, à la différence des autres qui aimen...