mercredi 11 novembre 2015

Nouveaux Menhirs en forêt de Fontainebleau ou coïncidence ? 2015 105

Les Hommes sont-ils à l'origine de ces curiosités ou s'agit-il simplement de coïncidences.


Il est difficile de résister à l'envie d'attribuer aux Hommes la "mise en scène" de ces étranges rochers. Affirmer que nous sommes en présence de menhirs, sans en apporter les preuves irréfutables, pourrait constituer une tromperie.


Pour comprendre comment des rochers soutenus par des couches de sable peuvent se retrouver un beau jour perchés, en équilibre sur d'autres blocs, ou dressés, il suffit d'imaginer les actions de l'érosion.
L'érosion, déblaie les fissures, dégage les blocs de grès, les individualise, les lessive, et entraîne les sables, c'est ainsi que naissent les chaos. Au cours des milliers d'années le hasard aidant des blocs se retrouvent, perchés, dressés, inclinés, retournés, basculés...


Il n'y a là rien de mystérieux, de phénoménal, ou de paranormal !
Un bloc dressé verticalement attire immédiatement le regard. La ligne droite semble être une invention humaine.

 Origine humaine peu probable pour ce beau spécimen !

Commençons si vous le voulez-bien, par ce beau bloc, situé aux abords d'une route fréquentée, il est connu, et répertorié comme menhir probable !
Voilà des années que je passe à côté sans jamais avoir pris le temps de faire quelques photos. 








Ici en compagnie de vieilles souches, un autre beau spécimen. (non reconnu comme menhir)





Dans une barre rocheuse, un rocher qui en impose, également, par sa taille.


Et là, toujours en forêt domaniale de Fontainebleau, un rocher aux formes étranges (qui pourrait avoir été abattu ?).



Mais au fait, c'est quoi un menhir ?

Wikipedia nous dit : «Le mégalithisme est un phénomène complexe, présent dans de nombreuses régions du monde, de la fin de la Préhistoire à nos jours. Le terme désigne une forme d'architecture consistant à ériger des mégalithes (du grec méga = grand ; lithos = pierre, littéralement de grandes pierres), la période au cours de laquelle ces édifices ont été érigés et leur étude scientifique par les archéologues qui tentent d'en comprendre le sens. Le mégalithisme a notamment revêtu une importance particulière en Europe pour les peuples du Néolithique.
Un menhir est une pierre dressée, plantée verticalement. Il constitue l'une des formes caractéristiques du mégalithisme.

Les menhirs se rencontrent de façon générale un peu partout en Afrique, Asie et Europe, mais c'est en Europe de l'Ouest qu'ils sont le plus répandus. Dans cette région, ils ont été érigés au Néolithique.
»

Ci-dessous un menhir christianisé. Le menhir des 12 apotres





C'est quoi la christianisation ?

Wikipedia nous dit : «La christianisation est un processus qui consiste à intégrer quelqu'un ou quelque chose au christianisme. Cela peut être fait de façon pacifique, avec l'évangélisation et les missionnaires, ou bien militairement, à l'image par exemple des croisades, de la Reconquista, de l'expansion du Royaume franc en Empire_carolingien par Charlemagne ou encore de la Colonisation européenne des Amériques, de l'Afrique, de l'Asie ou de l'Océanie.
Cela peut aussi être un mélange des deux. On commence par une modification douce des rituels pour ensuite détruire les éléments de culte, par des bannissements et des brutalités. (voir Christianisation des peuples germains et scandinaves).
Au lieu d'une destruction on peut également procéder à la christianisation d'objets ou de lieux. Certains menhirs ont par exemple été christianisés par l'ajout d'une croix en leur sommet). des temples ont été convertis en église. La lettre du Pape Grégoire à saint Augustin de Cantorbéry illustre bien ce phénomène1. "Qu'on prenne l'eau bénite et que l'on asperge ces temples, qu'on édifie des autels et qu'on y place des reliques ; en effet si ces temples sont bien construits, il est nécessaire et il suffit d'en changer la destination : les faire passer du culte des idoles à la louange du vrai Dieu... Comme la coutume existe d'offrir beaucoup de bœufs en sacrifice aux esprits, il faut également transformer légèrement le cérémonial de ces offrandes, de manière à fixer ces coutumes rituelles au jour de la dédicace ou de la fête des saints martyrs dont les reliques ont été placés dans l'église ; que les gens continuent à se construire des cabanes de branchages auprès des mêmes temples devenues églises et qu'ils célèbrent la fête par des agapes rituelles.
»



Est-il possible de justifier ces actions ?

Lu sur la toile : «Quant aux "menhirs christianisés" bien que peu nombreux, ils sont très intéressants. Des néo-païens y voient une atteinte à "la pureté" du mégalithisme, près de 4.000 ans après sa disparition !  Quel mal fait donc cette croix sculptée au sommet d'un menhir comme à Saint-Druzec ? N'a-t-elle pas redonné vie au menhir après des millénaires ? De même ces petites croix à peine entaillées dans la pierre comme à l'âge de bronze on avait entaillé des haches symboliques sur des monuments antérieurs de deux ou trois millénaires ? Ces modifications d'un monument antérieur ne sont pas plus scandaleuses les unes que les autres, ni que par comparaison l'adjonction au Louvre des XVIe-XVIIe et XIXe siècles d'une pyramide de verre de notre temps. »



Un menhir en Seine et Marne à Dian La Pierre aux couteaux. classé MH en 1889




Ci-dessous quelques liens pour en apprendre un peu plus sur ces étranges rochers.






Aucun commentaire:

Découvrir Montreuil Bellay en Maine-et-Loire. 2017 035.

Montreuil-Bellay est une petit citée de caractère où les vieilles pierres vous raviront.     Voici un texte extrait du site de l&...