dimanche 20 décembre 2015

Forêt de Fontainebleau Graffitis anciens 2015 131

La forêt de Fontainebleau recèle de très nombreux graffitis anciens.

 

Malheureusement, le manque d'éléments permettant de dater précisément ces graffitis, ou gravures rupestres, laisse la porte ouverte à de très nombreuses interprétations.
Ce qui ne semble pas le cas des triples enceintes.


 Cet extrait, relevé sur la toile, lève une part du mystère.
Depuis les travaux qui ont mené à la rédaction de ma précédente étude sur l'interprétation de la "triple enceinte"(Cf. La triple enceinte comme symbole architectural), il m'a paru établi (peut-être à tort?) que la figure appelée "triple enceinte" depuis le début du XXe s., utilisée par ailleurs de longue date comme tableau de jeu, était en fait, au Moyen Age, une représentation schématique de la Cité céleste biblique , et dans ce sens particulier, constituait un symbole en usage dans la charpenterie. La question se posa à la fin de cette étude d'une possible utilisation du symbole dans d'autres cercles professionnels que ceux de la construction, mais resta quelque peu en suspens, puisque la réponse réclamait des développements qui dépassaient l'objet que je m'étais fixé. Je me propose donc dans ce nouveau texte d'aborder longuement ce point, en me limitant toutefois, comme je l'avais annoncé, aux cercles intéressés par l'édification, l'usage et la défense des lieux fortifiés, autrement dit les gens de guerre et plus précisément, les milieux nobiliaires. La Cité céleste ayant parfois dans l'exégèse médiévale un sens restreint de "forteresse", et puisque certains graffiti de "triples enceintes"en association avec des arcs schématiques pourraient laisser supposer que leurs auteurs furent effectivement des militaires, j'en conclus qu'une telle hypothèse méritait d'être étudiée. Je ne développerai pas ici la supposition déjà formulée (en premier lieu par B. Edeine) d'une éventuelle valeur protectrice ou prophylactique de la "triple enceinte", puisque ce sens essentiellement "magique", s'il était par ailleurs confirmé par la documentation, ne pourrait de toute évidence être vu que comme une corruption du sens initial qui lui, ressort sans conteste (bien qu'indirectement) des textes et de l'iconographie exégétiques de l'époque. Il importera en final de montrer que ce sens premier n'était pas inconnu au moins de certains milieux nobiliaires et que l'usage ludique des diagrammes n'était pas exclusif d'une connaissance, même superficielle, de leur contenu.

La suite est visible ici :

http://lespierresdusonge.over-blog.com/page-2455853.html



Aucun commentaire:

Mon Album 2017 045. Le Tarier pâtre.

Tarier pâtre ou Traquet pâtre  Saxicola rubicola le roi des perchoirs Cet oiseau aime se montrer, à la différence des autres qui aimen...