samedi 25 juin 2016

Les chats sont nuisibles à la faune ailée. 2016 056

Il est difficile d'affirmer le contraire, les chats domestiques sont particulièrement nuisibles à la faune ailée.

Les chats sont à la fois des animaux de compagnie appréciés, mais aussi de redoutables prédateurs, qui ont contribué à l'extinction de plusieurs oiseaux endémiques sur des îles océaniques. Chaque petit félin tue un nombre variable de proies, certains étant plus efficaces que d'autres. Globalement leur impact est énorme étant donné leur population : les neuf millions de petits félins britanniques seraient ainsi responsables de la mort d'environ 55 millions d'oiseaux chaque année. Il y a à peu près le même nombre de chats en France, et l'on peut donc supposer que les chiffres sont comparables.
Dans cet article, nous faisons un point sur l'impact des chats sur l'avifaune et nous proposons une série de conseils pour limiter le nombre d'oiseaux pouvant être tués ou blessés.

vous pouvez lire la suite de cet article à cette adresse.

Source http://www.ornithomedia.com/pratique/conseils/proteger-oiseaux-chats-00031.html.

Rien ne sert de poser des nichoirs dans notre jardin si dans le même temps, nous acceptons de voir notre (nos) chat à l'extérieur. Il se comporte exactement comme un chasseur (je parle des malotrus de service) il chasse alors que sa gamelle déborde de croquettes. Le chat tue-t-il par plaisir (?).
Nous lui trouvons, toujours, un tas d'excuses, mais la réalité est bien là, les chats détruisent beaucoup trop d'oiseaux. Je ne suis pas et mes lecteurs le savent, un jusqu’au-boutiste de la protection de la nature ni un amoureux excessif des animaux, (privilégiant les animaux plutôt que les Hommes) cependant concernant les chats domestiques ma position est claire, je n'apprécie pas du tout de les voir gambader par monts et par vaux.
Je vais recevoir après la parution de cet article une volée de bois vert de la part de ces amoureux transis, que certains disent souffrir de "zoomanie" . Ce sujet (des chats en liberté) est si sensible que même la L.P.O, qui ne fait pas dans la tendresse lorsqu'il s'agit par exemple des tenderies, prend des pincettes pour aborder ce fléau (Chats LPO) ! 
C'est dans ce contexte difficile, entouré, encerclé devrais-je dire, par les chats, que vit mon jardin de curé. La liste des espèces ayant élu domicile ici est relativement élevée. J'ai tout fait pour accueillir le maximum d'espèces sur un minimum d'espace, Hérisson, Grenouilles vertes, Couleuvre à collier, Lézards des murailles, Mulots sylvestres, Odonates, oiseaux divers, etc. Depuis quelques temps, hélas, un effectif impressionnant d'oiseaux, de grenouilles, de lézards, et même d'odonates paient un trop lourd tribut à ces mangeurs de croquettes.
Le dernier sauvetage date d'un mois maintenant. Des Rouges-gorges élisent domicile dans un lierre recouvrant le bas de la maison. Tout se passe bien jusqu'au jour où les oisillons quittent le nid. Camouflés dans les buissons de Romarins et de Santoline ils attendent, non sans piailler, leur nourriture.
Il faut agir de toute urgence et les mettre à l'abri des prédateurs...
Peine perdue, ils refusent de rester bien en sécurité dans le panier préparé à leur intention, ils finiront sous la dent  des mangeurs de croquettes. 
Un adulte entend bien les jeunes piailler dans le panier, mais ne comprend la situation qu'après une demi-heure, l'autre "pige" de suite et plonge dans le panier pour ravitailler sa progéniture.

 Quelques images de ce sauvetage















Quelles jours plus tard, je sais que les jeunes ont été dévorés car les adultes ont entrepris la construction d'un nouveau nid ...

Moralité ?



Aucun commentaire:

Découvrir Montreuil Bellay en Maine-et-Loire. 2017 035.

Montreuil-Bellay est une petit citée de caractère où les vieilles pierres vous raviront.     Voici un texte extrait du site de l&...