dimanche 2 avril 2017

La Tulipe sauvage (Tulipa sylvestris) . 2017 027

Le Maine-et-Loire est un des nombreux départements où pousse la Tulipe sauvage Tulipa sylvestris.

Voici le répartition de cette jolie fleur, de la famille des liliacées

Marjorie Blamey Christopher Grey-Wylson aux  éditions Arthaud nous décrivent cette plante :

Tulipa sylvestris. L Tulipe sauvage. Plante vivace bulbeuse, assez petite, glabre sauf à la base des étamines. 2-4 feuilles assez charnues, alternes, lancéolées, étroites, rainurées, vert foncé en dessous, gris-vert au dessus. Fleurs jaunes, rarement crème, 36 à 70 mm, les 3 té^pales périphériques étroits souvent courbés, teintés de vert, rose ou cramoisi en dessous ; fleurs jégèrement parfumées, érigées mais penchées en bouton. fruit ; capsule oblongue aux nombreuses graines aplaties , rarement produites. prairies, rochers, à basse altitude. Avr, mai. Sans doute natif de France ; largement naturalisée, sauf Grand nord et Finlande. F : rare. T. s. ssp autralis (Link) Pamp. forme plus petite des montagnes du C. et S. Europe, produisant généralement des graines.


A. LOMBARD, R. BAJON,Muséum national d'Histoire naturelle nous décrivent la tulipe sauvage.

Caractères diagnostiques :Plante vivace à bulbe entouré de tuniques brunâtres et produisantt des caïeux qui multiplient la plante; tige dressée, haute de 20 à 50 cm, glabre, simple, assez fine. Généralement trois feuilles basales, étroites et très allongées, pliées en gouttière, aiguës et légèrement glauques. Fleur unique, penchée avant la floraison, odorante, jaune vif, en forme de cloche; 6 tépales ovales-lancéolés, les externes plus étroits et lavés de vert; fruit = une casule allongée, arrondie au sommet et à la base, long d'environ 3 cm. Floraison en avril-mai.
Confusions possibles :
Tulipa sylvestris comprend deux sous-espèces, T.sylvestris ssp. sylvestris, et T.sylvestris ssp. australis, que l'on ne retrouve, en France, que dans la région méditerranéenne, et qui se distingue par la présence de taches rougeâtres sur la face externe des pétales.
Caractères biologiques :
Géophyte à bulbe. Les individus peuvent rester stériles pendant plusieurs années avant de refleurir. La multiplication végétative est rendue possible grace aux caïeux qui donnent naissance à de nouveaux bulbes.
Aspects des populations sociabilité :
Souvent en colonies denses sur ses stations; la multiplication végétative joue un rôle important dans le développement des populations.
Caractères écologiques :
Talus herbeux, terres cultivées, vignobles et vergers plus ou moins abandonnés, bosquets; ne dépasse pas 1000 m d'altitude.
Habitats concernés :
Cultures, vignes abandonnées du Polygono-Chenopodion; aussi dans les pelouses des Brometalia, ou dans les bois clairs et plutôt secs du Carpinion.
Répartition géographique :
Espèce d'Europe méridionale (Italie, Sardaigne, Sicile, Grèce) et d'Afrique du Nord, dont la limite nord d'indigénat n'est pas certaine. Son aire de répartition est cependant globalement en progression en Europe, de la Scandinavie et du Danemark, à l'Angleterre, à l'Europe centrale, au Caucase. Mais partout les populations sont vulnérables. En France, la Tulipe sauvage est disséminée un peu dans toute la France, mais la plupart de auteurs la considèrent comme introduite et naturalisée.
Etat des populations :
Si les populations de Tulipe sauvage sont encore bien représentées localement, la régression des stations en France est très significative. Dans le Bassin Parisien, les populations sont moins fournies et apparaissent le plus souvent à l'état stérile, à la suite de la fermeture partielle des milieux.
Menaces potentielles :
La Tulipe sauvage est victime de l'intensification des pratiques agricoles, du recours quasi-systématique aux herbicides, ainsi que de la cueillette, malgré son statut réglementaire d'espèce protégée.

Citation de cette fiche : A. LOMBARD, R. BAJON, octobre 2000. Tulipa sylvestris subsp. sylvestris. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.




La toile nous offre quelques planches.


Son nom varie suivant les langues parlées :

Danois : Vild Tulipan
Allemand : Wilde Tulpe
Anglais : wild tulip
Polonais : Dziwja tulpa
Hollandais Bostulp
Norvégien : Villtulipan
Finnois : Metsätulppaani

Un lien (non contrôlé) aborde l'origine de la Tulipe sauvage : ICI


 #photooftheday,#naturephotography,#naturepics,#naturephoto,#flowers 



Aucun commentaire:

Découvrir Montreuil Bellay en Maine-et-Loire. 2017 035.

Montreuil-Bellay est une petit citée de caractère où les vieilles pierres vous raviront.     Voici un texte extrait du site de l&...