19 septembre 2017

Le Blaireau en son domaine. Note N° 2017 079

Observer le Blaireau européen Meles meles.

 

Blaireau à la sortie du terrier

Le blaireau peut être considéré comme un animal casanier, ce qui permet de l'observer plus facilement. Ce goût du "rester chez soi"  provoque souvent sa perte.

Localiser les terriers de Blaireau.

Mes observations personnelles m'incitent à émettre l'hypothèse suivante : le blaireau s'installe et creuse ses terriers temporaires au plus près des ressources alimentaires disponibles. Ce comportement peut expliquer l'abandon soudain ou l'occupation inexpliquée de certains terriers. Il suffit de conduire des observations de terriers situés prés des vignes, des sites de reproduction d'amphibiens, de cultures de maïs, par exemple, pour s'en convaincre. Inutilisés pendant des mois, voici, soudainement, que les travaux de terrassement reprennent sur les terriers, traces et indices deviennent soudainement plus nombreux à leurs abords.
À côté de ces terriers "temporaires", il existe des terriers occupés tout au long de l'année, ce sont eux, mais ce n'est pas la règle, qui servent à la mise-bas et à l'élevage des jeunes. Ces terriers sont généralement plus imposants par le nombre de trous appelés bouches, ou gueules. Ils sont constamment remaniés, le blaireau, ne l'oublions pas, est un animal fouisseur, les tas de déblais sont généralement imposants. Ces terriers sont occupés depuis des générations et des générations. Certains auteurs avancent même l'hypothèse que ces structures complexes de galeries pourraient être occupées depuis des siècles.
Les animaux ne sont pas franchement courageux et c'est généralement la loi du moindre effort qui prédomine. C'est pour cette raison que les terriers sont installés là où le sol est facile à creuser, généralement dans une pente facilitant l'évacuation des déblais. 

Butte de déblais tout frais

Le terrier n'est jamais installé pour des raisons compréhensibles dans des zones marécageuses ou sableuses. À défaut de couvert végétal lui permettant de quitter ou de rentrer discrètement au gîte, le blaireau installe son terrier  à découvert à condition que les lieux lui assurent calme et quiétude.

Impressionnant tas de déblais au milieu de nulle part

Terriers installés au bord d'une route où il ne passe personne


Les territoires occupés par les blaireaux comportent donc de nombreux terriers aux fonctions différentes.
L'observateur et le photographe ont tout intérêt à bien connaître le terrain avant de pouvoir réaliser de fructueuses observations.

Autour du terrier de blaireau.

 

Le Blaireau sort de sa retraite et file à toute allure en sous-bois

Les terriers fréquentés se repèrent aisément grâce aux indices de présence fort nombreux aux alentours.

Cheminements et coulées.

Les passages répétés des animaux freinent ou empêchent le développement de la végétation. Les allées et venues déplacent brindilles, feuilles, terre, sable, petits cailloux, le cheminement ressemble alors à une petite allée de jardin ! 

Le sentier des blaireaux

Le sentier des blaireaux

Toilettes.

Le blaireau est un des rares animaux possédant des "toilettes" il creuse de petites dépressions dans lesquelles il dépose ses fèces (crottes). Elles peuvent être situées à proximité des terriers ou à de plus grandes distances.

Pots creusés par le blaireau remarquez la coloration de l'herbe provoquée par le désherbant

Pot de blaireau avec dépôts

Pot de blaireau avec dépôts

Pot de blaireau avec dépôts l'animal a consommé mures et raisins

Pot de blaireau avec dépôts l'animal a consommé des raisins

Le truc du pisteur.

Comment savoir si les “WC” du Blaireau d'Europe sont utilisés. Saisissez à l'aide de deux baguettes un petit caillou, placez-le sur la crotte au fond du trou. Le jour suivant le petit caillou est presque recouvert de nouvelles crottes.
Infaillible !
Ne pas laisser son odeur sur le caillou ou aux alentour est primordial pour la réussite de cette expérience, bien entendu. 

Fèces de blaireau au fond de leur trou le cailloux vient d'être posé

Fèces de blaireau au fond de leur trou le cailloux est partiellement recouvert par un nouveau dépôt

Un exemple de localisation des toilettes par rapport au terrier.

 

 


Les cabinets du blaireau. Une vidéo des Studios Jeanpoule

 

 

Tas de déblais.

Le blaireau est un animal fouisseur, c'est un terrassier né. Les tas de déblais sont toujours très impressionnants. Les quantités de terre excavées se comptent en mètres cube !  
 
Les déblais donne un petit aperçu du sous-sol !
Les déblais donne un petit aperçu du sous-sol !
Les déblais donne un petit aperçu du sous-sol !

 

Griffures Marquages.

Ces indices de marquage sont assez rares et parfois difficiles à observer. Les blaireaux pratiquent ce que nous appelons des marquages en déposant des sécrétions de leurs glandes interdigitales ce faisant, ils laissent des marques de griffes bien visibles.   
 
Griffures sur un tronc de hêtre
Les marques de griffes sur des obstacles gênant, temporairement, leur progression sont plus fréquentes. C'est le cas sur ces arbres abattus par la tempête et barrant une coulée.  
 
Marques laissées par les griffes de l'animal
Marques laissées par les griffes de l'animal
Marques laissées par les griffes de l'animal

Empreintes et coulées.

Le blaireau est un plantigrade sa démarche ressemble à celle d'un (petit) ours ses traces sont typiques et bien reconnaissables.  
 
Une patte antérieure de blaireau et ses ongles démesurés

 

Les ours et leurs pattes Source wikipedia

Trace de blaireau dans la boue fraîche du trait de charrue
Beaucoup de passage sur ce chemin de forêt toutes sortes d'animaux
Aller et retour du Blaireau d'Europe
Sur les rochers il arrive de trouver quelques traces également  
 
Petit dérapage sur le rocher glissant
 

Litière. 

Printemps, automne, deux périodes durant lesquelles le blaireau change sa litière ou l'aère ! Il arrive parfois que des petits paquets de végétation soient retrouvés aux abords immédiats du terrier. Ils gisent là, abandonnés,  comme si l'animal avait été dérangé juste au moment où il arrivait à son terrier chargé de son petit ballot de foin.
  
Ballot de foin abandonné aux abords du terrier
Ballot de foin abandonné à l'entrée du terrier
Il faut avouer qu'il est plus fréquent de retrouver des restes de litières dispersés aux entrées et sur les coulées que ces petits ballots d'herbes sèches.    
 
Des herbes sèches dispersées tout autour du terrier

Le Blaireau d'Europe change sa litière.

 



Toujours pour démontrer le loi du moindre effort prédominant chez les animaux j'ai déposé, en automne, après les avoir ramassées sans les imprégner de mon odeur, des herbes sèches à proximité du terrier. Le soir même notre tesson transportait le tout dans son terrier.    
 
Mise en place des herbes sèches aux abords du terrier
Le matin suivant les herbes ont été emportées par le blaireau.

 

Crânes ,squelettes.

Le blaireau remanie constamment son terrier. Au cours des travaux de terrassement il n'est pas rare qu'il ramène à l'air libre des os ou des crânes d'animaux ayant passé de vie à trépas au fond du trou. Les terriers sont occupés par tout une foule d'animaux différents et les os trouvés sur les cônes de déjection le sont tout autant.  
 
Déblais et crâne ont été excavés du terrier

 

Poils abandonnés sur la végétation.

Seul l’œil du naturaliste averti et attentif saura trouver ce genre d'indice de présence.  
 
Petite collecte de poils aux environs du terrier

 

Les cadavres.

Rares sont les territoires de  blaireaux à ne pas être traversés par des voies de communications. Trouver un blaireau écrasé est donc à posteriori un indice de présence de l'espèce !  
 

 

Les grattis et les déterrages de plantes. 

Le blaireau raffole des bulbes et n'économise pas sa peine pour les trouver. Lorsque la nourriture devient rare à la fin de l'hiver, par exemple, le Blaireau d'Europe franchit de longues distances pour s'approvisionner en bulbes d'arum, de jacinthes, ou de muscari  par exemple.  
 
Arum déterrés par un blaireau manque les rhizomes qui ont été consommés
Jacinthes déterrées par un blaireau manque les bulbes qui ont été consommés
Les feuilles sont arrachées
Le blaireau est venu prélever des bulbes de muscaris

Les Terriers sont souvent abandonnés pour diverses raisons.

 


Ce sont principalement les dérangements d'origines anthropiques qui obligent, qui poussent le Blaireau européen à déménager. Coupes de bois, dépôts de déchets, volonté farouche d'évincer un concurrent alimentaire sur ses terres, etc.

 

Des liens pour en apprendre plus.

 

A qui appartient ce terrier ?

Le Blaireau d'Europe fait le ménage !

Les curieuses habitudes du blaireau.

Traces et indices de présence.

 




 

 ____________________________

8 septembre 2017

Une matinée avec les Lapins de garenne. Note N° 2017 078

De bons moments passés avec les lapins de garenne à proximité de leur rabouillère.

 

Stupeur et consternation chez les admirateurs du Lapin de garenne !

Les preuves rapportées par le photographe de la Hulotte sont hélas accablantes : le matin, dans son terrier, tandis qu'il se repose de sa nuit  de cavalcades et de galipettes, le Lapin de garenne, qui se croit seul, s'extrait de temps à autre de sa torpeur, se redresse à demi sur ses pattes de derrière, jette des coups d’œil obliques à droite et à gauche pour s'assurer qu'il n'y a pas d'indiscret dans le voisinage puis glisse la tête en catimini jusqu'à ses fesses qu'il se met à flairer et à lécher longuement. Il y a déjà pas de quoi être fier, mais la suite dépasse tout. Défiant toutes les lois du savoir-vivre et du bon goût, l'animal colle brusquement sa bouche contre son anus et hop ! il avale un petit paquet de crottes qu'il se met à sucer longuement, l'air pas gêné, comme s'il s'agissait de bonbons à la menthe. Son forfait accompli, il se recouche paisiblement_avant de recommencer ses activités inavouables une bonne douzaine de fois dans le courant de la matinée. 
Vous pouvez découvrir l'intégralité de ce texte consacré au Lapin de garenne en lisant le numéro  60 du journal le plus lu dans les terriers : LA HULOTTE

Lapin de garenne

Pourquoi manger ses "crottes"

Le Lapin de garenne c'est vrai, "mange" ses crottes comme beaucoup d'autres animaux d'ailleurs (lièvre, castors, Lemming,Chinchilla,Koala...) Ce que nous prenons pour des crottes sont en fait des caecotrophes  (prononcez sécotrophes). L'ingestion de ces caecotrophes par le Lapin de garenne (et les autres animaux) est absolument nécessaire pour faciliter l'assimilation, entre autres, de la cellulose. Les animaux herbivores utilisent en général des enzymes d'origine exogène, c'est-à-dire produites par certaines bactéries de la flore intestinale pour digérer la cellulose Wikipedia
Bon à savoir : les lapins domestiques (qui sont en fait des Lapins de garenne domestiqués depuis le Moyen-âge) procèdent de la même façon.

Les Lapins de garenne parfois très (trop) nombreux sont victimes d'une maladie redoutable, la myxomatose. Des sites précédemment fréquentés se retrouvent alors vidés de leurs habitants pour plusieurs années sans que l'on sache très bien comment s'est déclenché cette épizootie.

Lapereau aux abords de la rabouillère

Lapereaux aux abords de la rabouillère

Lapereaux aux abords de la rabouillère

Des adultes attentionnés.

 

Lapin de garenne adulte et son lapereau

Lapin de garenne adulte et son lapereau
Lapin de garenne adulte et son lapereau

Lapin de garenne adulte et son lapereau

La vie en famille.

 

Groupe de Lapin de garenne et de lapereau

Groupe de Lapin de garenne et de lapereau

Groupe de Lapin de garenne et de lapereau

Lapereaux attentifs
Ou seul...

Lapin de garenne

Lapin de garenne

Lapin de garenne

Conseils pour l'observation et la photographie des Lapins de garenne.

Les heures précédant le lever et le coucher du soleil sont propices pour l'observation. Il convient de choisir des endroits où les lapins viennent s'alimenter. Ces gagnages sont facilement reconnaissables grâce aux grattis (petite dépression creusées à l'aide des pattes avant) et crottiers (crottes accumulée en tas) présents sur ces lieux. Le photographe préférera un point de vue en contre plongée seule capable de mettre en valeur l'animal.




#Crottier, #Grattis, #LapindeGarenne, OryctolaguCuniculus, #Garenne, #Rabouillère,#Vignes