2 février 2013

Châtaignier un très beau spécimen à Chastel Arnault. 2013.017


Le Châtaignier commun Castanea sativa fait partie de ces arbres cultivés depuis des temps immémoriaux.




La châtaigne, fruit du châtaignier, a été pendant des siècles l’aliment de base des populations d’agriculteurs installés sur des terres ingrates. Elle se consommait fraîche, bouillie, en farine, grillée sous la cendre, et pouvait parfois remplacer le café.

Bon à savoir : ne pas confondre les marrons, fruits du Marronnier d’Inde, et les châtaignes. Les marrons ne peuvent pas être consommés par l’Homme, ils sont d'ailleurs toxiques.


Les marrons glacés, la dinde aux marrons, les marrons grillés, etc, sont préparés avec des châtaignes cultivées !


Le châtaignier des cent chevaux



Le châtaignier des cent chevaux (italien : Castagno dei Cento Cavalli; sicilien : Castagnu dê Centu Cavaddi) est le châtaignier le plus grand et ancien connu et l'un des vingt arbres déclarés « monument national » en Italie.

Situé sur la route de Linguaglossa à Sant'Alfio, sur le versant oriental de l'Etna en Sicile.
Il est généralement considéré comme âgé de 2000 à 4000 ans.
Il s'agit d'un Châtaignier commun (Castanea sativa). La circonférence de l'arbre faisait 57,9 mètres quand il a été mesuré en 1780.
L'arbre s'est depuis divisé en plusieurs gros troncs, mais ils partagent toujours les mêmes racines.
Le nom de l'arbre provient d'une légende dans laquelle une reine d'Aragon et de son escorte de cent chevaliers sont pris, au cours d'un voyage à l'Etna, dans un violent orage. Tous auraient trouvé refuge sous l'arbre.
Source wikipedia

Il en est des végétaux comme des personnes, le simple fait de dépasser un âge certain, ou un certain âge, procure à celui qui a la chance d’échapper aux contraintes de la vie, un statut particulier.

Tout comme les hommes qui n’ont rien fait d'exceptionnel que de vivre jour après jours, dans une vie monotone, les voici donc propulsés au grade de « vénérables » ou de « remarquables ». Arrivés là, ils ont droit à la considération et au respect de tous ! 


Le châtaignier de Chastel-Arnaud, fait partie de ces arbres là.


 



Pas de médaille, mais un label s’il vous plaît !
L’association arbres remarquables lui a décerné cette distinction en 2003 .

Jugez donc, 9,9 mètres de circonférence, une ramure évaluée à 20 mètres de diamètre, une hauteur mesurée de 17 mètres, et un âge estimé entre 500 et 800 ans (la fourchette est large !)


Pour faire partie de ces vénérables, l’arbre, pardon, ceux qui désirent le protéger le font passer devant une commission. Et comme le rôle d’une commission est de juger …elle juge !
À l’issue de débats, que l’on imagine forts animés, le récipiendaire est admis, ou recalé ! pas moins.
Les Hommes m’étonneront toujours !
Je ne suis pas opposé bien entendu au classement des arbres, en "arbres remarquables", j’y suis même très favorable.
Je trouve cependant surprenant que l’on puisse protéger UN arbre et dans le même  temps en abattre des milliers d’autres, à peu de distance, en pratiquant des coupes rases ou à blanc-étoc
C'est ce qui est largement pratiqué à Fontainebleau.





Ces coupes bien entendu n'ont d'autre but que l'argent ou parfois la "sécurisation" (gros mot apparu durant la guerre du Golf). 


Nous dirigeons nous vers une campagne aseptisée, des forêts au garde-à-vous, et par ci par là quelques arbres engrillagés équipés du dernier panneau didactique à la mode que les citadins viendront honorer le dimanche ?

Cette situation est à mon sens révélatrice du mal dont souffre notre société.


À bientôt ami lecteur sur photonaturefontainebleau
 pour
 de nouvelles aventures naturelles.

Vous aimez
pour la richesse de ses contenus en rapport avec la nature.

Vous aimez
dépourvu de publicités intempestives.

Vous appréciez
 pour le sérieux de ses articles.

Alors faites connaître


Retrouvez une foule d'articles de Jeanpoule
 sur son autre site

ICI