27 mai 2013

Histoire d'escargots. 2013. 055

Quelles sont les raisons qui conduisent les escargots à grimper aux arbres ?


Les forêts et leur microclimat constituent des endroits privilégiés pour les escargots.
Ils y trouvent une humidité plus élevée que dans les autres milieux, et les écarts de températures y sont beaucoup moins importants.
La diversité maximum des espèces représentées semble atteinte dans des forêts, peu perturbées par les activités anthropiques , offrant une multitude de micro-habitats.



Certains escargots, comme Cochlodina laminata, ou Helicigona lapicida passent la plus grande partie de leur vie sur les troncs, d'autres en revanche semblent "grimper" aux arbres de façon ponctuelle.
Pourquoi décident-ils de monter aux arbres ou sur les tiges des plus hautes plantes ?



Les escargots montent aux arbres, ou sur la végétation pour, semble-t-il, échapper aux températures plus élevées, enregistrées au niveau du sol.

Les gastéropodes craignent par dessus tout la dessiccation, c'est à dire le dessèchement de leurs organes, c'est pour cette raison qu'ils sont plus actifs la nuit, par temps humide ou lorsqu'il pleut.  
Certains individus montent également aux arbres pour se nourrir des lichens, ou des micro-algues colonisant les écorces.



La bruine, les brouillards, les faibles précipitations sont recueillis par les feuilles, les branches, l'eau ainsi collectée s'écoule le long du tronc et procure aux gastéropodes un milieu de vie plus favorable.




En résumé.
Exceptés ceux qui y passent leur vie entière, les escargots montent aux arbres pour :
- fuir les températures plus importantes du sol ;
- trouver de la nourriture ;
- éviter la dessiccation de leurs organes ;
- trouver un milieu humide plus favorable.

Bon à savoir : On observe généralement chez les individus ayant l'habitude de grimper aux arbres une coloration particulière (camouflage) des coquilles les rendant moins visibles aux yeux des prédateurs.
Adaptation des espèces : Un camouflage inefficace rend les individus plus visibles aux prédateurs. La pression exercée par les prédateurs devient insupportable, les individus peu à peu disparaissent du fait de ces prélèvements excessifs. Le reproduction ne compense pas les pertes subies par l'espèce qui disparaît naturellement. Seuls les individus "adaptés" survivent.

La Grive musicienne est un grand prédateur d'escargots.
Je lui ai consacré un article
Retrouvez le en vous rendant sur le lien ci-dessous.



À bientôt amis lecteurs pour de nouvelles aventures naturelles.