3 novembre 2013

Blaireau ou pas ? à qui appartient ce terrier. 2013. 1117

Une fidèle lectrice me fait part d'une découverte


Ces jours derniers, une fidèle lectrice, que je salue, me fait parvenir un courriel accompagné de quelques photographies d'un terrier découvert en forêt.
Sa question concerne l'auteur de ces travaux de terrassement, Blaireau d'Europe ou Renard roux

Mon instinct de chasseur de traces se réveille,  je me rends sur place le jour suivant.
Les indications et la copie de carte transmises sont suffisamment précises pour me permettre de découvrir "le" terrier.


Après une rapide enquête aux alentours ma réponse est formelle, il s'agit d'un terrier de Blaireau d'Europe.

Quelles sont les indices m'ayant permis d'identifier à coup sûr ce terrier de blaireau ?

Tout d'abord, l'aspect du terrier qui ne laisse aucun doute.
Seul le Blaireau d'Europe rejette des déblais avec une sorte de goulotte caractéristique aux dimensions de son corps. D'autre part, les dimensions du trou correspondent bien à celles d'un terrier de blaireau.


Les déblais sont toujours très importants. Les volumes rejetés se mesurent très souvent en mètres cubes. Si le terrier est occupé, la terre donne l'impression d'avoir été remuée récemment. Le renard creuse son terrier mais une fois aménagé il est rare qu'il se livre comme le blaireau à d'incessants travaux d'aménagement de réaménagement.


L'enquête se poursuit aux alentours, les coulées empruntées par notre ami sont nombreuses et convergent toutes vers le terrier.




Un arbre situé sur une des coulées a été transformé en frottoir.. La hauteur de la boue laissée sur le tronc identifie son auteur, un sanglier. Cet indice est donc écarté.


Ce n'est pas une règle absolue, mais le tesson (autre nom du blaireau d'Europe) aime installer son terrier non loin des points d'eau pérennes ou non.


Un examen minutieux révèle la présence sur les bords de ce point d'eau, d'un poil de Blaireau d'Europe



Aux abords immédiats du terrier un rocher porte bien visibles les traces laissées par les pelotes d'une patte boueuse.


Notez que notre animal a légèrement glissé sur le rocher;


Une taupinière située sur la coulée principale porte l'empreinte d'une patte antérieure.


Conclusion, ce terrier est bien occupé par un blaireau d'Europe.


À bientôt ami lecteur pour de nouvelles aventures naturelles.