10 novembre 2013

Don de photo. Pourquoi payer lorsque cela peut-être gratuit ? 2013. 121

"Et que ceci serve d'exemple à tous ceux que le diable écarte du droit chemin"
Extrait de la chanson de Joe Dassin Les Daltons

Don de photos !

La demande.

Demande de photos pour la revue XXXX
xxxxxxxxx
Bonjour,

Je me permets de vous contacter pour la revue xxxxxxxxxxxxxxxxxxxJe cherche à illustrer un article sur la Bondrée apivore et j’ai découvert votre très belle série de clichés sur votre site à http://photonaturefontainebleau.over-blog.net/article-xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx.html Accepteriez-vous que nous utilisions quelques-uns de ces clichés dans le cadre de notre article ? Je ne peux malheureusement rien vous offrir en retour si ce n’est la garantie que les crédits photos seront bien respectés, ainsi bien sûr que la revue elle-même à sa parution. Si vous êtes d’accord, j’aurais également besoin des clichés en haute définition pour impression.
Si vous ne connaissez pas xxxxxxxxxxx, il s’agit d’un trimestriel couleur de 40 pages distribué sur abonnement. Les articles sont mis en ligne gratuitement un an après la parution du papier, ici :xxxxxxxxxxxxxxxxx Je peux bien sûr vous en envoyer un exemplaire de découverte.
Je reste à votre disposition pour toute information concernant notre revue, notre association et ses activités.
Espérant que vous voudrez bien donner une suite favorable à ma demande,
Bien cordialement,

xxxxxxxxxxxxxxxx
XXXXXXXXXXXXXXX
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ma réponse

Fontainebleau le 28 octobre 2013.

Bonjour,

Je vous remercie de l'intérêt porté à mon travail.
Concernant un éventuel don de photographies, je vous demande de bien vouloir noter les points suivants :

Guide Nature Environnement et Photographe Naturaliste, mes photographies peuvent représenter une part non négligeable de mes revenus.
La plupart de mes photographies sont déposées en agence, et bénéficient d'un contrat d'exclusivité.
Votre demande concerne des photographies destinées à être utilisées dans  le cadre d'un projet d'édition.
Le métier de photographe est un véritable métier.
Beaucoup trop de personnes pensent que ce n’est pas un vrai travail, mais un hobby, et que par conséquent on attend d’eux, des prestations gratuites.
Vous me dites que mon nom figurera dans les crédits photographiques.
Indiquer le nom du photographe fait partie des obligations édictées par le droit de la propriété intellectuelle et ne sauraient être confondu avec une éventuelle rémunération.

En conséquence, je suis au regret de vous informer qu'il ne m'est pas possible de satisfaire votre demande.
Je reste  bien entendu à votre disposition pour vous fournir à titre onéreux des photographies que vous vous voudriez bien me désigner.

Vous remerciant par avance, de votre attention, je vous prie de bien vouloir accepter mes cordiales salutations.
Jean-Paul L.

NB : Je me réserve le droit de publier votre demande, ainsi que ma réponse sur les réseaux sociaux, sans bien entendu mentionner votre identité ou celui de l’organisme pour lequel vous démarchez les photographes.
Ceci dans le seul but de donner une information sincère et véritable sur les pratiques de ce type qui semblent se développer au détriment de ceux qui vivent de leur métier : la photographie, qui est parfois, également leur passion.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retour.

Bonjour Monsieur,
Je vous remercie pour votre réponse et j’en comprends très bien le contenu.
Je vous prie de m’excuser car je n’ai pas vu mentionné sur les pages de votre site que j’ai visionnées la réalité de votre profession. Je vous prie de croire que notre démarche n’est pas comme vous semblez l’entendre dans une mouvance d’abus. Je ne pense pas que la photographie puisse n’être qu’un hobby.
Si je précise que le nom des auteurs de photographies figurera sur les publications, c’est en bon professionnel, car je sais que malheureusement cette obligation n’est pas toujours respectée. Il ne s’agit en aucun cas d’un substitut à une rémunération.
Une fois ces éléments éclaircis, et comme malheureusement la situation de notre revue reste la même d’un point de vue budgétaire, je me permets de vous proposer un échange qui certes ne remplira pas votre assiette, j’en ai bien conscience, mais qui s’approche plus d’une rémunération et pourra au moins alimenter votre bibliothèque naturaliste. Puis-je vous proposer, en échange de 2 clichés par exemple, un an d’abonnement gratuit à notre revue xxxxxxxxxxx et le plaisir de la retrouver chaque trimestre dans votre boîte aux lettres ? La valeur d’un abonnement annuel est de 30 euros.
Le nombre de pages est de 40 par livraison ce qui fait 160 pages de culture xxxxxxxxxxxxxxxxx… Et quelques litres de sueur de ma part, je vous prie de bien vouloir le croire. Je me doute que le prix d’une photo en agence est plus élevé mais… J’espère que mes arguments sauront vous convaincre et vous montreront ma très bonne foi.
Je vous souhaite une très bonne journée
Bien cordialement,

Xxxxxxx Xxxxxxx
XXXX/xxxxx
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


 sans suite

 Pub : Un livre que je vous conseille Vendre ses photos de Joelle Verbrugge

 
À bientôt pour de nouvelles aventures tout aussi désopilantes !