1 juillet 2014

Le perchoir, les pelotes de réjection, les fientes, et le rapace.2014 059

Le perchoir sans le rapace, mais avec des indices indéniables de sa présence !



Le Hibou moyen-duc Asio otus fait partie des rapaces nocturnes bien présents en forêt de Fontainebleau.
Il passe la journée installé sur un perchoir, où grâce à son plumage homochromique il devient pratiquement invisible.



Il arrive cependant que découvert par hasard, par un oiseau de passage, il attire sur lui la vindicte de la gent ailée des environs.
Une fois la nuit tombée il part en chasse ...
Il fréquente les lisières, les clairières, les landes, les platières et les tourbières de la forêt de Fontainebleau. C'est d'ailleurs dans un de ces espaces dégagés, situé sur le parcours de l'Aqueduc de la Vanne , que les indices suivants ont été découverts.
Comme tous les rapaces nocturnes, grâce à un plumage adapté, il vole sans bruit à la recherche de ses proies. Les séquences de chasse sont entrecoupées de "pauses digestives".
Il se montre, sauf dérangement, assez fidèle à ses sites de chasse, et à ses perchoirs.
J'ai découvert ce perchoir, en parcourant les Rochers de Bouligny.



Rien de bien exceptionnel, à première vue, me direz-vous. Mais pour le spécialiste il n'en faut pas plus.
Quelques traces blanches, sur le bout de cette branche élaguée, suffisent à me conduire sur la piste d'un animal.




Ces traces blanches sont des fientes abandonnées là, par notre ami, le Hibou moyen-duc.

Elles sont également présentes sous le perchoir.




Le plus intéressant reste cependant la présence au sol, sous le perchoir, de deux pelotes de réjection.



Leur taille et leur aspect ne laissent pratiquement aucun doute sur l'animal les ayant abandonnées là.
Il s'agit bien d'un Hibou moyen-duc.
Notre Hibou moyen-duc semble avoir rejeté (régurgité) deux pelotes, une grosse et une petite !

 +/- 46 millimètres

 +/- 36 millimètres

En règle générale, les rapaces nocturnes rejettent deux pelotes de tailles différentes, par 24 heures.
Cependant rien, dans les indices découverts sur place, ne permet d'affirmer qu'il s'agit des rejets provenant du même oiseau, et durant une même journée !

À bientôt pour de nouvelles enquêtes sur photonaturefontainebleau.




Une vidéo de C Frosserat bien intéressante.

Mes articles concernant les pelotes de réjection : -------------------
-----