7 septembre 2014

L'Éphippigère, un insecte facilement observable en ce moment. 2014 079

Après la période d'observation des Mantes religieuses voici celle des Éphippigères !



Qui mieux que Jean-Henri Fabre peut nous parler de cette grosse sauterelle?

Extrait :
"Je choisis l'Ephippigère (Ephippigera vitium Serv.). si facile à élever avec des morceaux de poire et des feuilles de salade. Les choses se passent en juillet et août.

Le mâle stridule un peu à l'écart. Ses coups d'archet, passionnément scandés, font vibrer tout le corps de la bête. Puis il se tait. Petit à petit, par lentes enjambées, en quelque sorte cérémonieuses, l'appelant et l'appelée se rapprochent. Ils sont face à face, muets l'un et l'autre, immobiles, les antennes mollement oscillantes, les pattes antérieures gauchement levées et se donnant, par intervalles, comme des poignées de main. Le paisible tête-à-tête dure des heures. Que se disent-ils ? Quels serments se font-ils ? Que signifient leurs oeillades ?

Mais le moment n'est pas venu. On se sépare, on se brouille, et chacun va de son côté. La bouderie n'est pas longue. Les voilà de nouveau réunis. Les tendres déclarations recommencent sans plus de succès. Enfin, le troisième jour, j'assiste à la fin des préliminaires. Le mâle s'insinue discrètement sous sa compagne, à reculons, suivant les us et coutumes des Grillons. Etendu en arrière et couché sur le dos, il se cramponne à l'oviscapte, sa perche d'appui. La pariade s'accomplit. Ephippiger ephippiger"


Extrait de texte choisi sur l'excellent site consacré à Jean-Henri Fabre, notre naturaliste 



Plus de photographies en allant sur Fontainebleau Photographies.




À bientôt pour de nouvelles aventures !