27 novembre 2014

Gentioux Pigerolles. Cimetière.Tailleurs de pierres. 2014 098


 Jean Cacaud tailleur de pierre du Limousin est entré dans l'histoire

Jean Cacaud,tailleur de pierre, vivait, paraît-il en ermite dans une carrière du Mont-la-Brauze.
Il à laissé un témoignage poignant de son incroyable virtuosité à tailler le granit dans le cimetière de Gentioux. (Prononcez: Genciòus ou gènchïao) 




 Un simple panneau "sculptures" placé à proximité du cimetière vous guidera vers les tombes classées à l'inventaire du patrimoine culturel.

 « L'inventaire général du patrimoine culturel recense, étudie et fait connaître les éléments du patrimoine qui présentent un intérêt culturel, historique ou scientifique. Sans préjudice des opérations réalisées par l’Etat au plan national, la région et la collectivité territoriale de Corse sont chargées, dans leur ressort, de l’inventaire général du patrimoine culturel (...) Elles confient aux collectivités territoriales ou aux groupements de collectivités qui en font la demande la conduite, dans leur ressort, des opérations d’inventaire général. » (art. 95 de la loi n°2004-809 du 13 août 2004)
Parmi un ensemble de cinq tombeaux vous pourrez découvrir :




Le tombeau de jean Cacaud.
Homme et enfant ; deux tailleurs de pierre et un 3e personnage ; femme tenant un enfant, assise sur un siège porté par des animaux (chien et bélier) et accompagnée d'une chouette






Le tombeau de la famille Cacaud.




Ici repose Julienne Baud épouse de Jean Cacaud
L'ornementation est composée d'animaux, de symboles chrétiens, d'une personne agenouillée, d'un buste tenu par deux chiens couchés. Un homme et une femme tiennent chacun un enfant dans leurs bras. Une croix est présente entre ces deux personnages.



Un peu à l'écart vous pourrez découvrir un tombeau tout aussi original celui d'un charpentier* dénommé Étienne Canque et de son épouse Marie de Tienne.



L'ornementation de la dalle verticale est composée d'outils divers appartenant indéniablement à un charpentier, et non pas à un maçon comme il est expliqué dans la base Mérimée !
Le tombeau, comme vous pouvez le voir sur ce cliché de C Thibaudin,  est décoré, entre autres, d'une canne et d'un ruban (lien), symbolisant l'appartenance au compagnonnage.


 Ciché C Thibaudin

Ces deux tombes ont été vandalisées et pillées 





Dans la même allée la tombe de la famille Raton semble être l'œuvre du même Jean Cacaud.




La décoration comprend une croix avec deux personnages à son pied, deux autres personnages légèrement en dessous et aux extrémités, dans un triangle délimité par l'épitaphe, une Vierge (?) tient un enfant.

Toujours dans le même style et probablement du même sculpteur (Jean Cacaud) la tombe de la famille Broussat (base Mérimée) rebaptisée Famille Tauty  (?)




Vous pourrez continuer votre visite du cimetière et découvrir d'autres tombeaux ...


















Consulter la base Mérimée sur le sujet






À bientôt pour de nouvelles découvertes.