14 décembre 2014

Téléphore terrestre un champignon marron bord blanc duveteux. 2014 103

Étrange champignon que ce Téléphore terrestre Telephoras terrestris !


Si l'on n'y prend garde il est facile de confondre le téléphore terrestre avec les feuilles mortes jonchant le sol de la forêt.
Ce champignon  "pousse" en petite colonie sur : le sol, les branches, les aiguilles de pins, les pommes de pins, les jeunes troncs de pins en grande majorité, quelques jeunes hêtres, et sur quelques rares branches mortes de chênes ou de hêtres.












Il s'étale, et semble recouvrir les végétaux qu'il rencontre, c'est tout à fait surprenant.
Le voyant collé aux jeunes pins j'ai d'abord pensé à un champignon parasite comme celui-ci.





Une fois le champignon délicatement séparé du jeune tronc, aucune trace de pénétration dans l'écorce.



Le champignon englobe totalement le jeune tronc sans pénétrer le bois comme le ferait un champignon parasite.
 





Ce champignon vit en parfaite symbiose avec les jeunes arbres qu'il colonise, il favorise même leur croissance.

Ci-dessous, un jeune hêtre colonisé par le téléphore terrestre. Mes moyens d'investigations ne me permettent pas de dire, si une relation symbiotique s'est établie avec cette essence.




Notre champignon le Téléphore terrestre sur différents "supports".



Cette relation symbiotique, entre les racines et le champignon, n'a pas échappé aux forestiers qui mettent à profit ces associations symbiotiques. Cette curieuse "collaboration" entre racines et champignon porte le nom de mycorhizes.

Champignons et sylviculture.



Symbiose mycorhizienne Une association entre les plantes et un champignon.





À bientôt pour de nouvelles aventures ... naturelles.