1 avril 2015

Polissoirs de Seine-et-Marne. 2015 024

Bernard THÉRET est un passionné, il nous propose ici un excellent article sur les polissoirs.





Vous pouvez consulter également :

Musée de Nemours. Polissoir de Rumond.



Notez bien que : Dans le texte il est précisé que ce polissoir a été déplacé de sa zone d'extraction dans un but [...] . Rien ne permet d'affirmer qu'il a été déplacé peu après son extraction, avant ou pendant sa période d' utilisation !

Wikipédia. Polissoirs.


Remarquez dans cet article de wikipédia, la très juste remarque faite au sujet des polissoirs.
L'archéologie ne s'intéresse pratiquement plus aujourd'hui à l'étude de ces artefacts. La plupart des théories en circulation sont des reprises de publications et de théories anciennes reposant sur des observations limitées ou sur la reprise d'éléments non-vérifiés par leurs auteurs. La prévalence de ces plages polies de toutes formes et parfois très discrètes parfois sur un grand nombre de blocs indique clairement qu'il n'y a eu aucune intention de créer des polissoirs et qu'ils ne sont que les traces résultantes de l'activité de polissage des outils (en silex ou en grès). Rien ne permet d'affirmer l'utilisation de sable au cours du polissage ou qu'une grande quantité d'eau ait été nécessaire. En revanche, les polissoirs sont souvent retrouvés groupés et quelquefois proches d'indices suggérant un habitat ou au moins une occupation des lieux (outils en silex, meule dormante).

Haches et polissoirs.



J'ai écrit cet article il quelques années il est toujours d'actualité. Attention si vous ne disposez pas de modules anti-publicté sur votre navigateur vous allez être violemment agressé par la pub d'overblog. Ce qui explique que j'ai quitté cette plateforme.