23 septembre 2015

Le Pic noir un charpentier hors pair. 2015 080

Le Pic noir est un oiseau bien représenté en forêt de Fontainebleau.



Les photographies de cet oiseau au nid sont assez fréquentes, comparées à celles réalisées durant sa quête de nourriture. Il faut être là au bon moment et au bon endroit, un coup de chance en quelque sorte !

Vous pouvez en apprendre un peu plus sur cet oiseau en lisant ce texte extrait de wikipédia. (l'article complet).
Le Pic noir (Dryocopus martius) est une espèce d'oiseaux de la famille des Picidae. C'est la plus grande des espèces de pics européens. Sa taille peut atteindre 51 cm. C'est un pic au plumage noir, sauf une calotte rouge chez le mâle (seulement la nuque chez la femelle). C'est un oiseau forestier au tambourinage très sonore, des forêts de hêtres et de conifères qui se repaît d'insectes xylophages.

Dans des arbres sains, en général des hêtres en plaine, il creuse une cavité de grande taille en forme de puits (pouvant aller jusqu'à 50 cm) dans laquelle il installe son nid. La femelle pond le plus souvent 3-4 œufs dont l'incubation est courte (12 jours). Les jeunes quittent le nid au bout de 28 jours.

En dehors de la période de reproduction, c'est un oiseau sédentaire, territorial et solitaire. Ses loges sont réutilisées comme nichoir par de nombreuses autres espèces comme la Chouette de Tengmalm, la Martre des pins, le Choucas des tours par exemple ou, plus étonnant, par le Garrot à œil d'or, un canard du nord de l'Europe.

Le Pic noir est originaire des forêts montagnardes du nord et du centre de l'Europe. En France, il est en expansion en plaine et vers les régions atlantiques depuis le début des années 1960, sans qu'on puisse en expliquer réellement la raison. L'hypothèse d'une modification des pratiques sylvicoles est avancée, mais les ornithologues français se perdent en conjectures. En Belgique, l'espèce connaît le même dynamisme parce qu'elle a largement profité des vagues d'enrésinement et plus particulièrement des exploitations de résineux. En effet, le Pic noir défonce les souches des résineux à la recherche d'insectes xylophages dont il se nourrit abondamment (Colmant 1996).

L'affût réserve bien des surprises à qui sait attendre.

le Pic noir est le plus gros pic de notre faune.
Un Pic noir c'est gros comment ? 
Comme ça !



Le guide des oiseaux d'Europe Peterson,donne les dimensions suivantes pour le Pic noir :
- longueur 45 cm
- envergure 70à 75 cm

Comment puis-je savoir qu'il y a des Pics noirs dans ma forêt ?
Le Pic noir est un oiseau s'intéressant particulièrement aux arbres dépérissants. Il y trouve des larves et de nombreux insectes xylophages. pour accéder à cette source de nourriture, il est obligé d'entreprendre de gros travaux forestiers.
S'il y a des Pics noirs dans votre forêt, vous le saurez bien vite par les indices qu'il y laisse...
Arbres "éventrés" 





Copeaux jonchant le sol, là où il a fait de la charpente
Plus que par la taille des cavités, c'est par la grosseur des copeaux de bois que vous pourrez identifier à coup sûr notre ami, le bûcheron au béret rouge.





Seul un bec comme le sien est capable de débiter de pareils morceaux.



Il ne mange que des insectes ayant trouvé refuge dans le bois ?
Non, il consomme  des fourmis, principalement en hiver, il est, avec le Pic-vert un des spécialistes des effractions chez les fourmis des bois.
Il lui arrive parfois d'éventrer des arbres où les oiseaux ont fait leur nid et de consommer les œufs, ou les oisillons.

Nid de Troglodyte mignon éventré par un Pic noir.



Certains arbres, morts sur pied, sont transformés en véritable gruyère par le Pic noir.



Avec le dérèglement climatique, les sécheresses à répétition, l'état sanitaire de la forêt de Fontainebleau empirant de mois en mois, les pics, c'est sûr, ont de beaux jours devant eux.

Les abonnés (abonnement privilège) peuvent se rendre sur l'espace jooméo pour y consulter un album consacré au Pic noir, et un autre à ses indices.

Un film est également disponible pour ces mêmes abonnés.



LES LIENS

http://lahulotte.fr/courrier_pic_noir1.php

http://lahulotte.fr/courrier_pic_noir9.php

http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/5009/513_524.pdf