25 novembre 2015

Barbey seroux Le Champ de Roches. 2015 113

Le seul intérêt (touristique) de Barbey-Seroux est de "posséder" un champ de roches.



 Ce petit village perdu au milieu des "sapins" passerait inaperçu si une publicité exagérée ne tentait de rameuter la foule des touristes vers ce havre de paix.
Le "champ de roches" est connu depuis des temps immémoriaux, par les indigènes du coin. Au même titre que la cascade de Tendon, ce site a sûrement vu défiler bon nombre de "touristes" des premières heures du Front Populaire, "on n'allait pas loin à cette époque" !


C'est dans ce contexte que j'ai découvert ce site il y a une soixantaine d'années, à l'époque, il n'était pas dénaturé par des équipements couteux et inutiles. Il possédait un charme bien différent. Mais me direz-vous : Quel site, aujourd'hui, ne possède pas son parcours d'interprétation, ses panneaux "pédagogiques". (c'est ce que certains nomment la naturbanisation) 


Vous avez dit champ de roches ! De quoi s'agit-il ?

Wikipedia décrit assez bien cette curiosité géologique.
"Outre ses fermes et ses censes, l'intérêt de Barbey-Seroux réside surtout en un extraordinaire Champ de Roches, situé sur les hauteurs de la commune et dont l'origine est encore énigmatique. Des blocs de granite de forte taille, de l'ordre du mètre, sont finement agencés pour former un rectangle de 400 mètres sur 40, légèrement incliné vers le nord-ouest et que la végétation n'a pas réussi à coloniser au fil des millénaires. L'action des glaciers est l'hypothèse la plus partagée quant à la constitution de cette curiosité. Pourtant l’origine du champ de roches suscite des interrogations car les pierres ne présentent pas de traces de frottement ; elles n’ont donc parcouru qu’une faible distance lors de l’avancée des glaciers. De plus, elles ne semblent pas avoir été arrachées aux massifs voisins. La fonte brutale d'un glacier puissant pourrait en être l'explication.
La tradition populaire, quant à elle, donne une autre explication. À l'époque où Barbey et Seroux étaient encore deux villages, ce champ de granite était une clairière où se rendaient les sorcières pour faire leur sabbat. Curés, contre-sorciers et d'autres furent envoyés pour tenter de trouver une solution à cette situation. Un jour le curé de Granges-sur-Vologne invoqua le saint-patron de son église, saint Georges, qui apparut un soir de sabbat dans le ciel et pétrifia les sorcières sur place, donnant ainsi naissance au Champ de Roches."








Si nous observons soigneusement la carte, ci-dessous, nous nous apercevons que ce champ de roches est situé dans un thalweg, où les roches ont pu s'accumuler après avoir dévalé les sommets voisins, d'où l'absence de traces de frottements (?).


Pour résumer, le champ de roches de Barbey-Seroux vaut le détour !

Petit aparté concernant ces fameux panneaux "pédagogiques" (disposés sur ce site) on nous rebat les oreilles avec ces paysans qui défrichaient les champs, enlevaient pierres et rochers, on s'extasie (le rédacteur) face à leur détermination et leur courage !À aucun moment, je ne lis que ces hommes, ces femmes, ces enfants n'avaient pas d'autres choix. Toutes les terres disponibles étant prises, il ne leur restait que ce que les autres avaient bien voulu leur laisser. C'est-à-dire des champs de cailloux !