13 mars 2017

La Saison des Fritillaires Cuvée 2017. 2017 024

Les Fritillaires pintades sont en fleurs.

La Fritillaire Prononcez Fri-til-lè-re Lien ICI fait son apparition au printemps dans les près humides.

De quelle fleur parle-t-on ?

 

Vienne Nature nous en dit plus sur cette belle printanière.

Fritillaire pintade ( Fritillaria meleagris ) - Description
La fritillaire est une plante printanière bulbeuse de la famille des liliacées. Appelée communément tulipe sauvage, elle porte de nombreux noms locaux évoquant sa forme ou sa couleur : coquelourde, chaudron, coccigrole, damier, paloube, papelote,frojhe, bonnet d'évêque...
Son nom latin, Fritillaria vient de Fritillus désignant un cornet pour jeter des dés et meleagris est la traduction latine de la pintade, dont le plumage est tacheté de la manière des pétales de la Fritillaire.
Elle fleurit de façon grégaire à partir de la mi-mars et pour un mois environ. Sa répartition nationale est comprise entre la vallée inférieure de la Loire, le Poitou-Charentes et le bassin de la Garonne.
Son habitat principal est la prairie humide, qui peut se décliner sous plusieurs formes comme la prairie alluviale inondable ou évoluer en forêt alluviale inondable (aulnaie, peupleraie ....).
Protection
Une plante d'intérêt patrimonial : la Fritillaire est classée comme espèce prioritaire dans la liste rouge de la flore menacée du Poitou-Charentes (Société Botanique du Centre Ouest, 1998). elle est inscrite sur la liste rouge régionale des espèces déterminantes en Poitou-Charentes (Poitou-Charentes Nature, 2001). Elle est protégée dans 6 régions françaises et une trentaine de départements ; il serait souhaitable qu'elle le soit aussi en Poitou-Charentes.
Menaces
Encore considérée comme très commune il y a peu, ses effectifs ont considérablement régressé depuis une quarantaine d'années. La principale cause en est la disparition de son biotope de prédilection : la prairie humide. Drainage et mise en culture, conversion en peupleraie intensive, fertilisation massive des prairies, sont autant d'atteintes aux fritillaires, qui souvent ne subsistent qu'en limite de parcelles ou au bord des chemins.
Quelques bonnes pratiques
Pour conserver, voire favoriser le développement de la fritillaire, il faut respecter son biotope :
- maintien des inondations naturelles,
- pression de pâturage raisonnée, afin de limiter le tassement du sol,
- limitation des fertilisants et des traitements phytosanitaires,
- favoriser la restauration des prairies humides ...
- mise en place d'une politique globale de valorisation et de conservation des fonds de vallées, également favorable à la protection des ressources en eau et à la survie des Courlis cendrés, amphibiens et orchidées des prairies humides.

Source du texte : http://www.vienne-nature.asso.fr


Place au reportage photo :
















Voyez également un autre article sur le même sujet ICI





#FritillairePintade, #FritillariaMeleagris, #ŒufDePintade, #Gogane, #Pintadine,#Perrot