27 avril 2017

Plein feux sur les vignes dans le Champigny. 2017 037

CHAMPIGNY

Un épisode particulièrement froid oblige les viticulteurs du Champigny à protéger leurs vignes. 



Les gelées printanières sont redoutables, elles interviennent généralement lorsque  la vigne a repris son cycle végétatif.


La tradition populaire nous apprend que ces épisodes de froid peuvent intervenir jusqu'aux saints de glace soit autour du 11, 12 et 13 mai ! Ces Saints sont respectivement : Saint Mammert 11 mai, Saint Pancrace 12 mai et Saint Servais 13 mai. Les gelées printanières se manifestent sous la forme de gelées blanches, il s'agit d'un dépôt de glace se mettant en place durant un rayonnement nocturne. Similaire à la rosée ce phénomène ne prend naissance qu'à des températures basses à partir de 2 degrés en dessous de zéro. Zones humides et bas de coteaux sont directement impactés par le phénomène.
Un autre phénomène météorologique appelé gelées noires cause lui des dégâts beaucoup plus importants. Un air sec et très froid inférieur à moins de 10 degrés parcourt les vignobles et détruit la jeune végétation.
Ces gelées ne mettent pas en péril la souche, mais provoquent la mort des bourgeons et de la jeune végétation. Les récoltes sont donc fortement compromises.
Pour pallier aux dégâts, les vignerons recourent à un arsenal comprenant : des chaufferettes au fuel, des bougies de paraffine, le brûlage de bottes de foin, le brassage de l'air à l'aide d'hélices, l'emploi d'hélicoptères (pas moins) l'aspersion d'eau. Chacune de ces méthodes a un coût financier et parfois environnemental très élevé.