8 mai 2017

Art rupestre 2017 042

L'art rupestre c'est quoi ?

Gravure Massif de Fontainebleau représentation anthropomorphe

Wikipedia explique de la façon suivante ce qu'est l'art rupestre :

L'expression "art rupestre" (du latin rupes, "roche") désigne l'ensemble des œuvres d'art au sens large (sans appréciation esthétique) réalisées par l'Homme sur des rochers, le plus souvent en plein air. La plupart des auteurs l'opposent aujourd'hui à l'art pariétal (du latin parietalis, "relatif aux murs", art sur parois de grottes en intérieur), mais aussi à l'art mobilier (que l'on peut déplacer) et à l'art sur bloc. Cette forme d'art occupe une part majeure dans l'art préhistorique. Sa pratique est restée continue jusqu'à nos jours ; elle n'est pas le fruit d'une ethnie ou d'une culture particulière, mais est relativement universelle. Selon certains spécialistes il existerait 45 millions de peintures rupestres sur des rochers et dans des grottes, sur 170 000 sites de 160 pays.

Les gravures rupestres du Massif de Fontainebleau.

Votre serviteur lors d'une exploration d'un abri aux environs de la chapelle de Fourches

Durant une quarantaine d'années j'ai sillonné la forêt de Fontainebleau et ses environs. J'ai observé et photographié un grand nombre d'abris gravés . Je tiens à remercier, ici, tous les passionnés qui m'ont apporté leur aide et leurs connaissances pour mener à bien ses "investigations".
Un abri gravé est un terme générique désignant : des trous, des cavités, des vides dans des diaclases, des abris, des fentes, des orifices, des renfoncements, des paravents, des vides, où les Hommes ont gravé des signes dans la pierre tendre.

Les géodes. 

Entrée d'une "géode" en forêt de Fontainebleau.

Certains termes sont utilisés, dans la région de Fontainebleau,  pour désigner un type d'abri particulier sans tenir compte de la véritable signification. C'est le cas des géodes. Une géode, si nous nous référons à la définition du Larousse, est  une cavité recouverte ou tapissée de minéraux plus ou moins cristallisés, ce qui n'est jamais le cas à Fontainebleau et à sa périphérie. Sont appelées géodes, ici à Fontainebleau, des cavités présentes au sein même du banc de grès. Remplies pour la plupart, à leur origine, de sable non silicifié elles se sont peu à peu vidangées de leur contenu (le sable) pour laisser place à une cavité ressemblant à l'intérieur d'un gigantesque estomac. Les parois de ces cavités particulières se prêtent merveilleusement à la gravure  ! 

Intérieur d'une "géode"

Des abris gravés ignorés des scientifiques ?

On ne parle pas, ou de façon anecdotique  des gravures découvertes en forêt de Fontainebleau. Peu de spécialistes se sont véritablement intéressé aux gravures rupestres de Fontainebleau. Les publications, lorsqu'elles existent sont le fait d'érudits locaux. S'il est fait mention au niveau national ou international des gravures de la forêt de Fontainebleau, les auteurs, me semble-t-il, le font de façon "légère", "parcimonieuse". Pourquoi cette prudence et ce manque d’intérêt ?  L'indifférence des "spécialistes" pour ces témoignages du passé peut s'expliquer, en partie, par le fait qu'il parait actuellement impossible de dater précisément ces gravures. Difficile en effet de distinguer un graffiti âgé de quelques décennies d'un graffiti tracé il y a plusieurs siècles. Des essais de datations sont faits, en pratiquant des fouilles au pied des gravures, en comparant les découvertes de Fontainebleau avec celles faites dans d'autres régions ou d'autres continents ou en comparant différents styles régionaux. Notons que des associations comme le GERSAR œuvre pour faire connaître ce patrimoine méconnu.

Les gravures marquent le passage des Hommes.

Gravure en forêt de Fontainebleau

À côté d'un corpus de gravures aux origines indéterminées, il existe d'innombrables gravures, plus récentes, parfois datées, dont l'origine ne fait aucun doute. De tout temps les Hommes ont marqué leur bref passage sur cette terre. Ces témoignages reflètent  leurs conditions de maîtres, ou d'esclaves.

Loiseau s'agit-il de Jean Loiseau auteur de le-massif-de-fontainebleau ouvrage  auquel j'ai participé

Magie noire, extraterrestres, civilisations perdues ...

 

Je n'aborde pas, volontairement, les trop nombreuses élucubrations faisant florès sur la toile au sujet des gravures rupestres de Fontainebleau. 

Pourquoi autant de gravures à Fontainebleau et dans les alentours ? 

Vue partielle d'un panneau consacré semble-t-il à une chasse à courre !

Le  Massif de Fontainebleau compte un nombre très important de gravures rupestres (environ 1200, Gersar). Cette  pléthore de gravures comparée à d'autres régions française s'explique aisément par la structure de la roche présente ici. Le grès, suivant sa dureté, est un matériau propice à la gravure.


Visite de la Grotte Moreau

 
Grotte Moreau renfermant des gravures rupestres



Un témoignage daté de 1677  plan général


Une énigmatique gravure de triple enceinte plan général


Une énigmatique gravure de triple enceinte plan détaillé


Un témoignage daté de 1677  plan détaillé


Aspect général de la Grotte moreau



À suivre pour découvrir d'autres abris ...

Liens à découvrir :

Vous résidez en région parisienne le GERSAR  peut vous venir en aide :
http://perso.numericable.fr/gersar/
Des articles concernant les gravures anciennes :
https://photonature-fontainebleau.blogspot.fr/search?q=gravures
Des articles concernant les gravures rupestres :
https://photonature-fontainebleau.blogspot.fr/search?q=gravures+rupestres