28 mai 2017

C'est quoi la chasse photo ? 2017 048

Chasse photo, Billebaude, Chasse Photo Affût, Photographie Naturaliste, Photo Animalière.
Chasser les animaux avec un appareil photographique ! Il n'y a pas si longtemps, l'on aurait ri au nez à une telle suggestion. Quand je débutai dans la chasse photographique, il y n'avait, autant que je sache, que deux personnes au monde partageant cet intéressant passe-temps. Maintenant, ceux qui utilisent l'appareil photographique pour enregistrer la vie des oiseaux peuvent être comptés par milliers. Olivier Pike 1912
Voici une traduction du texte en anglais de wikipedia au sujet de O Pike :
Pike a étudié à Enfield Grammar School jusqu'en 1893, où il est devenu ami avec le photographe commercial local et l'ornithologue Reginald Badham Lodge, spécialisé dans la photographie d'oiseaux. Pike a accompagné Lodge alors qu'il travaillait, prenant sa première photographie d'une fleur sauvage à l'âge de 13 ans, à l'automne 1890. En 1895, les deux ont inventé un déclenchement de fil d'attaque activé par les oiseaux, ce qui a permis aux oiseaux de prendre leurs propres photos . Pike a développé une connaissance approfondie des techniques photographiques et a publié une série de 25 manuels sur la photographie ornithologique et la cinématographie, en commençant par In Birdland with Field Glass and Camera (1900). Il a également développé sa propre caméra Stills, commercialisée comme la caméra The Birdland par Sanders & Crowhurst de Shaftesbury Avenue, à Londres, puis une caméra-caméra pour la photographie de la faune qui a été camouflée afin de ne pas effrayer les sujets. 
Vous pouvez vous rendre sur ce lien pour voir quelques photographies de O Pike en action !
Á propos de la Chasse Photographique Robert Hainard dans la préface de Regards sur la Vie Sauvage dit :
La Chasse Photographique est le sujet de ce livre, c'est le nom auquel l'Association Suisse a renoncé après les discussions passionnées. C'est un titre honnête, lucide. L'Homme est un prédateur, on peut le reconnaître sans sympathie pour la chasse moderne, où le prédateur est trop bien armé et surtout trop nombreux. L'évolution de la chasse en chasse photographique est une saine réponse à la pullulation du prédateur humain (que je déplore)  et à son dégagement des besoins immédiats (dont je me félicite). Les photographes détruisent plus d'animaux que les chasseurs, c'est une mauvaise querelle. Je persiste à croire qu'un animal se remet mieux d'un déclic que d'un coup de feu.
La chasse photographique consiste donc à traquer, rechercher, accumuler les preuves d'une présence animale pour finir par réaliser son portrait dans les meilleures conditions possibles.
Il existe deux grandes "disciplines" dirons-nous, la billebaude et l'affût, que nous verrons un prochain jour.
La billebaude consiste à explorer, à pied, ou à vélo ! un territoire afin d'y découvrir, les richesses naturelles et les animaux qui y vivent.
C'est de loin la méthode où les découvertes sont les plus nombreuses comparées à celles de l'affût mais, où les déconvenues sont, vous l'imaginez bien, les plus nombreuses. 
Pour résumer, en affût l'animal s'approche de vous, en billebaude c'est vous qui  approchez l'animal. Énorme différence qui transparaît dans les clichés.
Pour découvrir un territoire rien de tel que la marche à pied, inconvénient, la distance parcourue et la surface couverte sont moindres.

La billebaude à vélo

À vélo, méthode que je pratique actuellement, vous pouvez parcourir de grandes distances et découvrir de vastes horizons. Inconvénients, il faut prêter un œil plus attentif aux animaux, qui immanquablement vous repère plus facilement. Rien ne vous empêche de mélanger la billebaude et l'affût improvisé. 
L'affût improvisé consiste à se camoufler sommairement près d'un point jugé favorable à la fréquentation animale.
Voici en images les résultats d'une billebaude et d'affûts improvisés effectués de 4 h 30 du matin à 13 h 30 dans ma nouvelle région ! 

Au  coin bois s’arrêter descendre de vélo et aborder la lisière avec précaution peut-être que ...

Chevreuil Brocard (Capreolus capreolus)

Chevreuil Brocard (Capreolus capreolus)

Être constamment aux aguets.

Pendant la prise de vue de ce jeune brocard, l’œil est attiré par un mouvement. C'est un lièvre arrivant au grand "galop" sur moi...
Lièvre d'Europe ou Lièvre brun (Lepus europaeus)

Pas trop près s'il vous plait !
Lièvre d'Europe ou Lièvre brun (Lepus europaeus)

Improviser s'adapter aux situations favorables.

Découverte durant la matinée d'une flaque au milieu d'un chemin forestier. Essayons l'affût improvisé ? je camoufle mon vélo, j'installe un siège, je me recouvre d'un filet de camouflage et j'attends ...
Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla)

Geai des chênes  (Garrulus glandarius)

 Merle noir (Turdus merula)

Tourterelle des bois (Streptopelia turtur, Linnaeus 1758)

Être prêt à réagir face à une situation imprévue.

Je suis en train de fixer mes affaires sur le vélo lorsque surgit sur le chemin en plein soleil un renardeau, il est 12h 30. Sans se soucier du photographe il vaque à ses occupations, quitte le chemin et s'enfonce dans la végétation plantant là le photographe étonné et ravi d'une si belle rencontre.
Renard roux (Vulpes vulpes)

 Savoir mettre à profit les belles lumières 


Les coteaux du Saumur-Champigny

Les deux armes de la billebaude ...

La cagoule

Le filet de camouflage.

Pour en apprendre plus sur cette activité, la Chasse Photographique allez sur ce lien.