6 mai 2017

Le Pic épeiche 2017 041

Le Pic épeiche un oiseau très commun ?

Pic épeiche au bain

Voici un des pics que vous avez le plus de chance d'observer durant vos randonnées, à la campagne, en forêt, dans les vergers, et également en ville, le Pic épeiche Dendrocopos major. Ses apparitions sont très fréquentes, une densité "normale" est d'un couple pour 10 à 15 hectares Vous ne pouvez le manquer, lors de vos randonnées. Il n’est pas très craintif, surtout lorsqu’il décortique un cône de Pin sylvestre bien installé sur sa forge, le bruit des coups de bec attire l'attention.

Le Pic épeiche frappe très rapidement les graines coincées dans sa forge

De quoi se nourrit le Pic épeiche.

Il se déplace très rarement à terre sauf lorsqu’il lui arrive de "ramasser" une noix une noisette, c’est avant tout un oiseau arboricole.
Suivant les ressources alimentaires disponibles il est capable de modifier en cours d'année son régime alimentaire.
Au printemps et en été il capture et consomme toutes sortes d'insectes.


Pillage d'une cavité où se sont réfugiés des hannetons

Pendant l'automne et l'hiver la part représentée par les insectes diminue au profit de graines diverses, noix, noisettes, graines de résineux dont il fait une grande consommation.
 
Cône de Pins sylvestre décortiqués par le Pic épeiche
Noisettes brisées par un Pic épeiche(collectées par votre serviteur)
Noix brisées et vidées par un Pic épeiche


 Les jeunes oisillons sont nourris par les deux adultes  principalement d'insectes et de larves


Pic mâle et femelle près de la cavité où attendent leurs oisillons



Le nid est creusé par le couple dans un arbre présentant des "faiblesses" la hauteur est très variable, parfois très bas, comme ici !


Un nid de Pic épeiche situé extrêmement bas

Le trou d'envol a par contre, un diamètre constant, ce qui permet de discriminer les nids des  différents pics

Le trou d'envol du nid du Pic épeiche

Le trou d'envol du nid du Pic épeiche

Où niche le Pic épeiche ?

La loge, non donné au nid creusé par les adultes, est une large cavité dont la profondeur avoisine plus ou moins 30 centimètres. Il faut imaginer le "travail" que cela représente pour de si petits oiseaux. C'est pour cette raison que le nid jusqu'à son comblement (par les déchets) est occupé plusieurs années de suite par le même (?) couple. La loi du moindre effort dans le monde animal justifie le fait que ces cavités sont creusées dans des arbres généralement affaiblis. Le travail est sans doute moins long et moins "pénible". Ces constatations ont été faite à partir des années cinquante, date approximative de la protection effective de tous les pics ! Auparavant ils étaient accusés de faire des trous dans des arbres sains et de déprécier le bois. Ils étaient donc chassés.

Une coupe réalisée dans un arbre occupé par un nid de Pic épeiche permet de se rendre compte de l'aspect et de la taille de la loge.


Une loge de pic épeiche

une loge de Pic épeiche

Comment fait le Pic épeiche pour accéder à la nourriture ?

Pour extraire la graine de sa coque ou du fruit il utilise une forge. Fente naturelle d'un arbre, à défaut il la creuse à l’aide de son bec qu’il a fort tranchant. 

Un Pic épeiche sur sa forge

L’arbre, la fente, le tas de graines ou de fruits décortiqués au pied de l’arbre constituent un ensemble appelé "une forge".
La forge est généralement située dans un endroit calme à courte distance du lieu d'approvisionnement. 

Forge de Pic épeiche dans le Parc du Mercantour.

Comment procède le Pic épeiche pour décortiquer les cônes de pins.

Il recherche des cônes contenant des graines mures. Pour les détacher il procède un peu comme lorsque nous voulons enlever une queue à une pomme, il les fait tourner, jusqu'au moment où les cônes se détachent du rameau porteur.
Il se dirige alors, avec le cône de pin dans le bec, vers une des nombreuses forges qu'il a aménagées dans le secteur.
Arrivé à la forge il coince le cône qu'il vient de cueillir entre sa poitrine et l'arbre puis extrait d'un coup de bec le cône dont il s'était nourri auparavant. Commence alors le long et méthodique décorticage du fruit. 

Les cônes décortiqués par un Pic épeiche ont un aspect bien particulier et n'ont rien à voir avec ceux décortiqués par l’Écureuil roux.


La façon dont il procède avec les noisettes ou les noix est en tout point identique.

Arrivée du Pic épeiche et mise en place de la noix prélevée au sol

Après avoir éjecté la noisette vidée au précédent voyage il place celle qu'il va décortiquer

Mise en place acrobatique de la noisette dans la fente !

Fracturation de la noisette entreprise à grands coups de bec très rapides.

Le bois mort, ses larves et ses insectes xylophages  constitue, également, pour le Pic épeiche une réserve essentielle de nourriture.

Bois écorcé par le Pic épeiche

Les copeaux sont de dimensions beaucoup plus réduites que pour le Pic noir !

Un couple de jeunes pics épeiche de l'année se querelle déjà à propos d'un territoire


Fragile témoignage

Plume  (rémige) de Pic épeiche

Mes autres articles sur les Pics

https://photonature-fontainebleau.blogspot.fr/search?q=pic