24 juin 2017

Elles sont fraîches mes crottes ! Elles sont fraîches... 2017 055

Martre des pins Martes martes

La Martre des pins à l'écoute
la Martre des pins est inféodée au milieu  forestier ou bocager. C'est un animal relativement discret comme tous les prédateurs de son espèce. Dressée sur ses pattes postérieures, elle a fière allure lorsqu'elle chasse et inspecte les environs.
La Martre des pins en position de guet dressée sur ses pattes postérieures
La Martre des pins en position de guet dressée sur ses pattes postérieures
Fidèle à son territoire, elle le préserve des incursions de ses congénères grâce à ses fèces déposées à des endroits jugés stratégiques.
Laissée de Martre des pins
Comme tous les carnivores les crottes appelées également laissées ou encore féces dégagent une odeur bien particulière. Ces excréments sont déposés volontairement, ce point est important, à des endroits choisis par l'animal.
 
Emplacement stratégique du dépôt

A la différence des herbivores, par exemple, qui déposent leurs excréments, inodores, au hasard de leurs pérégrinations.
La martre que vous voyez sur ces clichés a été surprise à deux reprises au même endroit et durant des tranches horaires similaires.
La laissée ci-dessous a été déposée quelques instants après la prise de vue de l'animal, leur provenance ne fait donc aucun doute. Une façon originale pour identifier avec certitude les auteurs de ces dépôts !
Leur fraîcheur est ... garantie
Laissée de Martre des pins
Laissée de Martre des pins
Animal à la mauvaise réputation la Martre des pins à un régime, n'en déplaise à ses détracteurs, plutôt éclectique si nous en jugeons les écrits de wikipedia :
La martre est un petit prédateur carnivore qui se nourrit essentiellement de petits mammifères, d'oiseaux, d'insectes. Elle consomme aussi des fruits sauvages (églantier, fraise, framboise, etc.) ou parfois cultivés (cerise, pomme, etc.).
Les mammifères sont consommés en toutes saisons. Les petits rongeurs constituent jusqu'à 80 % du nombre total de mammifères consommés. Il s'agit principalement de campagnols (campagnols roussâtres, campagnols terrestres, campagnols agrestes), de mulots et de musaraignes. De façon plus accessoire, la martre peut également se nourrir de lapins de garenne, de lièvres, d'écureuils (écureuil gris notamment) et même de chauve-souris.
Les oiseaux et leurs œufs forment un appoint important au printemps et en été, surtout si les rongeurs viennent à être moins abondants. À noter que la martre, en raison de son habitat forestier, ne s'attaque pas aux poulaillers.
Les invertébrés, insectes ou mollusques, sont minoritaires dans le régime alimentaire de la martre (2 % à 15 % du total, avec un pic à 6 % au printemps et 25 % en été).
La martre ne dédaigne pas les charognes (chevreuil tué par un lynx par exemple).
Les fruits sont consommés principalement en été et à l'automne. Ils peuvent représenter jusqu'à 70 % du régime alimentaire.
La laissée prise en photo ce jour est constituée dans son intégralité de restes de cerises !
La laissée en gros plan. La presque totalité est constituée de restes de cerises
Le milieu où l'animal a été observé à plusieurs reprises. Une alternance de prés et d'arbres têtards en bord de Loire.
Milieu bocager prés et arbres têtards
La crotte est déposée sur le chemin de terre à l'emplacement exact où l'animal bifurque pour emprunter une coulée bien marquée. Une crotte plus ancienne est encore visible au même emplacement.
Point de dépôt. Trajet, et emplacement de la coulée dans la haie